Un régal à lire ce livre...

L'histoire de Mattia et Alice, 2 solitudes, 2 corps écorchés, 2 vies qui se croisent, 2 êtres qui s'approchent et s'éloignent, 1 rencontre, 2 malaises puis 1, 1 amitié ou 1 amour,  mais finalement rien ne se passe comme dans les livres...

Paulo Giordano aurait pu verser dans le pathos, mais non. L'écriture est ciselée, précise, métaphorique... superbe.

A "dévorer" d'urgence :

41k08rF60SL

 

La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano  (Seuil - 2009)